La sécurité, c'est important même chez vous!

Méfiez-vous de la glace!

Durant la période hivernale, la noyade est souvent sous-estimée puisque les gens se croient à l’abri du danger.

Certes, les cours d'eau sont recouverts de glace et de neige. Cependant, méfiez-vous de la glace, car elle est définitivement sournoise. Un jour, elle est dure et sécuritaire et le lendemain, ou encore seulement quelques heures plus tard, elle peut devenir périlleuse.

En effet, les surfaces gelées des cours d'eau du Québec sont extrêmement sensibles aux changements climatiques. Un simple vent peut déplacer les surfaces de glace et laisser d’immenses trous à des endroits insoupçonnés. Une neige un peu trop abondante ou trop lourde affaiblit les surfaces glacées.

Il est donc essentiel de savoir reconnaître une glace solide d’une faible et se méfier de celle-ci. Bien qu’il vaille toujours mieux prévenir que guérir, il est fortement conseillé de se préparer à une situation d’urgence, sait-on jamais…

 

 

Lorsque l’on parle de prévention de la noyade, on fait souvent référence à la baignade ou encore aux activités nautiques. Malheureusement, pendant la saison hivernale, on dénombre un grand nombre d’accidents associés à la glace.

 La plupart des gens pensent que l'épaisseur de la glace est le seul facteur permettant de déterminer si la surface est suffisamment solide pour traverser. Cependant, il faut toujours garder à l'esprit qu'une surface glacée n'est jamais à 100 % sécuritaire puisqu'une multitude de facteurs affectent sa solidité.

 

Méfiez-vous!

  • De la glace entourant des structures érigées par l’homme : elle est plus fine (quai, bouées, marqueurs de chenal, etc.).
  • De la glace claire ou bleutée, elle est trop fine pour supporter le poids d’une motoneige ou même votre poids.
  • De l’apparence de neige fondante.
  • Des trous et des fissures dans la glace.
  • De la neige lourde sur la surface de la glace.
  • Des zones où des vents et des courants forts sont habituels.
  • L'épaisseur de glace recommandée varie en fonction des activités pratiquées.

Épaisseur 

  • Moins de 7 cm (3 pouces) - Aucune activité.
  • De 10 cm et plus (4 pouces) - Pêche sur glace individuelle, marche et raquette, ski de fond.
  • De 12 cm et plus (5 pouces) - Motoneige ou VTT.
  • De 20 cm et plus (8 pouces) - Automobile ou équivalent.
  • De 30 cm et plus (12 pouces) - Camion ou équivalent.

Demandez aux autorités locales ou encore, auprès de la pourvoirie, de mesurer l’épaisseur de la glace. Si cela est impossible, vous pouvez toujours percer un petit trou dans la glace à l'aide d'une perceuse jusqu'à ce que l'eau jaillisse, et ce, à différents endroits. Il est suggéré de percer des trous à tous les 9 mètres sur la surface où vous désirez vous amuser.

 

 

En bateau

Bien que vous ne comptez pas aller à l'eau, considérez que vous devez faire preuve de prudence lorsque vous vous trouvez près des plans d'eau ou en embarcation. En effet près de 70 % des victimes de la noyade n'avaient pas l'intention d'aller à l'eau. Le port du gilet de sauvetage ou du VFI est vital.

Les cours d'eau du Québec, pour la plupart, sont froids pour la majeure partie de l'année. Les risques d'hypothermie sont très élevés. Même un très bon nageur peut être surpris par l'effet de l'eau froide et se voir en situation de détresse. L’eau froide neutralise, il est très difficile de nager, et la respiration se fait de plus en plus difficile.

Chaque année,  il y a en moyenne 10 personnes qui décèdent à la suite d’une noyade dans le cadre d’une activité de pêche. La plupart d’entre eux ne portaient pas leur dispositif de flottaison.

  • 80 % pêchaient à bord d’une embarcation
  • 82 % ne portaient pas ou portaient mal leur VFI
  • 35 % avaient consommé de l’alcool
  • 96 % n’avaient pas l’intention d’aller à l’eau

La veste de sauvetage… Je m’assois dessus!

Pourtant, dans la grande majorité des cas, le VFI ou le gilet de sauvetagaurait sauvé la vie de ces malheureuses victimes. Celles-ci n'avaient pas l'intention d'aller à l'eau! Un VFI dans le fond du bateau quand on est passé par-dessus bord est inutile.

 

Matériel de sécurité

Pour un bateau de moins de 6 mètres

  • Un gilet de sauvetage ou un VFI de la taille appropriée pour chaque personne embarquée;
  • Une ligne d'attrape flottante d'au moins 15 mètres;
  • Un extincteur 5 BC;
  • Une ou deux rames;
  • Une ancre;
  • Une écope ou une pompe, afin de vider l'eau par-dessus bord;
  • Un sifflet sans bille ou autre dispositif de signalisation sonore;
  • Une lampe de poche ou des feux de signalisation;
  • Des signaux de détresse: spécifiquement pour les bateaux à moteur prévoyant rester à moins d'un mille du rivage.

 

Règles de sécurité

  • Soyez vigilant. Portez attention à ce qui vous entoure. Respectez les limites de vitesse et renseignez-vous sur le cours d'eau de votre expédition. Les fonds des cours d’eau naturels sont irréguliers et peuvent provoquer de graves accidents s’ils sont méconnus.
  • Tenez compte aussi des facteurs naturels et météorologiques. N’allez pas vous aventurer sur un cours d'eau alors que l’on prévoit du mauvais temps.
  • Ne partez jamais seul, votre compagnon pourrait bien vous sauvez la vie en cas d’accident, et vis versa.
  • Respectez la capacité de charge de votre embarcation. Un bateau trop chargé et dont le poids est mal réparti est beaucoup plus vulnérable aux facteurs d’accidents.

Je n'ai pas besoin de dispositif de flottaison

Les faits

Trop de personnes négligent de porter un dispositif de flottaison en pensant qu’ils n’en ont pas besoin lorsqu’ils pratiquent le nautisme. Eh bien, si les 9 personnes sur 10 qui ne portaient pas ou portaient mal leur dispositif de flottaison au moment du drame avaient pensé autrement, la majorité d’entre eux seraient encore en vie.

Les réflexions suivantes expliquent pourquoi il y a encore des gens qui pensent que porter son dispositif de flottaison, ce n’est pas nécessaire :

 

« Je nage bien, je n’ai pas besoin de porter un dispositif de flottaison. »

Au moins 25% des noyades se sont produites même si la personne était un bon ou un excellent nageur.

« On n’est pas tenu de porter un dispositif de flottaison si on est en vue de la rive. »

66 % des victimes se sont noyées à moins de 15 mètres de la rive ou d’un lieu sûr (quai, embarcation, rive).

« La loi spécifie que le dispositif de flottaison doit être présent à bord de l’embarcation. Je ne suis donc pas obligé de le porter sur moi. »

Pour être utile, le dispositif de flottaison doit être porté! Si vous faites une chute par-dessus bord, l’eau froide, le vent ou le courant rendra difficile la tâche de le repérer, de l’endosser et de l’attacher.

Gilet de sauvetage

Les gilets de sauvetage sont de couleurs orange, rouge ou jaune permettant d'augmenter la visibilité du porteur. Ils ont une plus grande flottabilité que les VFI et ont l'avantage de pouvoir retourner une personne inconsciente sur le dos, assurant ainsi que la figure de la victime reste hors de l'eau.

V.F.I. (vêtement de flottaison individuel)

Les VFI peuvent être de toutes les couleurs. Cependant, les couleurs vives sont fortement recommandées pour être davantage visible lorsque dans l'eau. Ceux-ci sont plus agréables à porter que les gilets de sauvetage et permettent une plus grande mobilité. On retrouve sur le marché plusieurs types de VFI conçus en fonction d'une activité particulière (planche à voile, kayak, canot, ski nautique, etc.) ou encore en fonction d'une caractéristique particulière, telle la prévention de l'hypothermie. Certains VFI sont même capables de retourner le visage d'une personne inconsciente hors de l'eau, s’ils sont pourvus d’un col derrière la tête.

Pas de plongeon à la maison

Pensez-y avant de plonger!

Une fracture de la colonne vertébrale peut occasionner une paralysie partielle, totale ou même la mort. Le plongeon est une activité fort agréable, mais elle doit être pratiquée dans des endroits sécuritaires. En moyenne, et ce, à chaque année, une trentaine accidents reliés au plongeon entraîne des traumatismes à la colonne vertébrale et au système nerveux.

Vous connaissez Grand Corps Malade? Animateur dans un camp de vacance il fait le fanfaron auprès de ses ami(e)s et plonge dans une piscine ou le niveau d'eau était trop bas... résultat des vertèbres de déplacé et une annonce qu'il resterait probablement paralysé. Après un an de réadaptation il retrouve l'usage de ses jambes, mais il a toujours besoin d'une canne!

Alors, dans vos piscine hors terre ne tolérer aucun plongeon, un accident est si vite arrivé!

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

SimpleSite.com
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

12.04 | 09:23

Bonjour, visiter l'onglet cours de natation 10-17 ans pour les informations pour la prochaines session. Merci

...
12.04 | 09:22

Bonjour, veuillez prendre note qu'aucune inscription n'est prise sur ce site. Visiter l'onglet prochaine session pour vous informer sur les façons de s’inscrire.

...
30.03 | 20:14

Bonjour j’aimerais savoir s’il y aura d’autre cours qui seront offert avant l’ete pour un junior 9, j’ai malheureusement manqué l’inscription au début mars

...
20.03 | 12:36

Pourriez-vous mettre à jour pour l'horaire des bains libres de printemps 2018 ?

...
Vous aimez cette page